Le vaccin est remboursé intégralement pour les plus de 65 ans, mais n’est pris en charge qu’aux deux tiers pour les plus jeunes.

0
53
Vaccin contre la grippe fabriquée et distribuée par le laboratoire Sanofi du Val de Reuil dans l'Eure Toutes les étapes de la fabrication du vaccin jusqu'au conditionnement et le stockage avant distribution dans les hopitaux et pharmacies. Vaxigrip Tetra vaccin à destination de la France

Grippe : début de la campagne de vaccination, ouverte aux enfants

La campagne annuelle de vaccination contre la grippe s’ouvre ce mardi en France. La nouveauté par rapport aux années précédentes est l’ouverture à tous les enfants de plus de 2 ans. « La vaccination contre la grippe saisonnière se déroule du 17 octobre 2023 au 31 janvier 2024 », annonce l’Assurance maladie. « La campagne sera menée conjointement à la campagne de vaccination contre le Covid-19 ».

Il était initialement prévu que les deux campagnes soient lancées en même temps. Mais celle contre le Covid-19 a été avancée de deux semaines et a commencé le 2 octobre en raison de la poursuite de l’épidémie, resurgie au cœur de l’été, au moment de la rentrée de septembre.

Le fait que les enfants de plus de 2 ans et les adolescents soient désormais éligibles est recommandé par la Haute autorité de santé (HAS). Un choix motivé par la lutte contre la propagation de la maladie. Toutefois, le vaccin ne sera remboursé qu’aux deux tiers pour les enfants, contrairement aux autres publics habituellement ciblés, comme tous les plus de 65 ans, pour qui il est gratuit.

Les jeunes inhabituellement frappés l’année dernière

Les femmes enceintes, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques (y compris les enfants à partir de 6 mois) et celles qui sont atteintes d’obésité massive (avec un indice de masse corporelle de plus de 40) peuvent aussi bénéficier d’un vaccin intégralement pris en charge.

Pour les autorités sanitaires, l’enjeu est d’éviter une saison aussi difficile que le tournant 2022-2023 où plusieurs épidémies (grippe, Covid-19 et, chez les bébés, bronchiolite) se sont combinées pour surcharger des hôpitaux déjà en crise.

L’épidémie de grippe de l’hiver dernier a été d’une « sévérité marquée », rappelle l’agence Santé publique France (SPF). 14 000 hospitalisations et 1500 décès ont été observés en 2022-2023. Si les plus de 65 ans ont été les plus touchés avec près de 90 % des morts, les tranches d’âges plus jeunes ont été frappées à un degré inhabituel. L’épidémie a été spécifique à d’autres titres. Elle a commencé tôt, en novembre, et a duré très longtemps, une deuxième vague venant la relancer début 2023.

Dans son dernier bulletin, mis en ligne la semaine dernière, SPF ne faisait pas encore état d’une situation inquiétante en France à propos de la grippe. Exceptée La Réunion, aucune région française n’était en phase épidémique. La phase pré-épidémique ne touchait également aucune région. La maladie ne concernait que 0,2 % des passages aux urgences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici