Législatives : pas de débat, mais une soirée spéciale mercredi soir avec Bardella, Attal et Tondelier ce mercredi sur BFM

0
34
Marine Tondelier, National Secretary of Les Ecologistes (The Ecologists - Greens) party, member of the alliance of left-wing parties, called the "Nouveau Front Populaire" (New Popular Front - NFP), delivers a speech at the Place de la Republique after partial results in the first round of the early French parliamentary elections in Paris, France, June 30, 2024. REUTERS/Abdul Saboor

Après de nombreux désaccords sur les personnalités présentes au débat du second tour des élections législatives, Gabriel Attal, Jordan Bardella et Marine Tondelier s’exprimeront finalement tour à tour à l’occasion d’une soirée spéciale sur BFMTV ce mercredi à partir de 20h30.

Le casting de cette soirée a cristallisé les tensions. C’est finalement Gabriel Attal, Jordan Bardella et Marine Tondelier qui s’exprimeront avant le second tour des élections législatives anticipées ce mercredi 3 juillet à partir de 20h30, sur BFMTV, sans pour autant s’affronter.

Retrouvez sur nos pages dédiées les résultats du premier tour des législatives à ParisLyonMarseille ainsi que les résultats du second tour à partir de 20h, dimanche 7 juillet.

« Devant l’impossibilité de monter un débat entre les représentants majeurs des trois blocs en présence pour le second tour des législatives, la chaîne proposera une soirée spéciale. Se succéderont à l’antenne à partir de 20h30 et pour une heure chacun, dans un ordre qui reste à définir : Gabriel Attal, Jordan Bardella, et Marine Tondelier », indique la chaîne d’information en continu. Les trois personnalités politiques répondront aux questions de Maxime Switek, Apolline de Malherbe, Nicolas Doze et Benjamin Duhamel.

Au lendemain du premier tour des élections législatives anticipées qui a placé le RN et ses alliés en tête, Jordan Bardella a exigé de débattre avec Jean-Luc Mélenchon. Tout en défendant la présence d’un membre de la France Insoumise au débat du second tour, le fondateur du parti s’est mis en retrait.

Blocage du RN

« Dois-je comprendre que vous fuyez le débat ? Sortons de l’ambiguïté : vous avez rassemblé 22 % des Français sur un votre nom à l’élection présidentielle, vous dites explicitement vouloir gouverner la France. C’est vous qui devez venir débattre », a insisté le candidat du RN à la primature, sur un ton provocateur.

De son côté, Marine Tondelier, soutenue par son parti, a dénoncé l’absence de femme lors de ce débat. « Monsieur Bardella, nous nous sommes réparti les débats au sein du Nouveau Front populaire. Après Manuel Bompard et Olivier Faure, c’est à mon tour de représenter notre coalition au 3e débat. Dois-je comprendre que vous n’osez pas débattre avec moi ? », a-t-elle réagi.

Auprès du journal Libération, le directeur général de BFMTV Marc-Olivier Fogiel a déclaré « le RN n’a pas mis son veto sur Tondelier mais a demandé d’avoir un débat avec le représentant de la principale force dans le NFP, puis demandé Mélenchon ». « Il n’y aura donc pas de débat », a fini par trancher le responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici