Ligue des Champions : Manchester City écrase le Real et rejoint l’Inter en finale

0
17
Manchester City's Julian Alvarez celebrates scoring his sides fourth goal during the UEFA Champions League semi-final second leg match at Etihad Stadium, Manchester. Picture date: Wednesday May 17, 2023. - Photo by Icon sport

Battu par le Real en demi-finale l’an passé, Manchester City ne s’est pas fait avoir cette fois et l’a emporté (4-0). Les Citizens vivront leur deuxième finale en trois saisons face à l’Inter.

Les supporters anglais ont accueilli leurs joueurs avec des serpentins, ils leur ont répondu avec des paillettes. La fête risque de se poursuivre longtemps dans la nuit mancunienne puisque Manchester City s’est qualifié pour la deuxième finale de Ligue des Champions de son histoire en gagnant (4-0). Comme en 2021 face à Chelsea, le leader de Premier League sera favori face à l’Inter. Et s’ils reproduisent leur prestation de ce mercredi soir, on voit mal comment la coupe aux grandes oreilles pourrait leur échapper.

Les joueurs de Pep Guardiola ont tout de suite pris les Madrilènes à la gorge, les privant du ballon et les étouffants à coups de frappes répétitives. C’était le carnaval devant le but de Thibaut Courtois. Walker (4e), Rodri (7e), Stones (12e), Haaland (13e) et Grealish (13e) se sont tous essayés dans le premier quart d’heure. En 2022, lors de la même affiche, au même stade de la compétition, Kevin De Bruyne avait marqué dès la deuxième minute. Cette fois les Citizen ont dû attendre un peu plus longtemps. La faute à un gardien belge inspiré, qui s’est déployé avec grande classe sur une tête d’Haaland (21e). Mais sur les 13 frappes de City en première période, il fallait bien que l’une d’elles finisse par rentrer. C’est Bernardo Silva qui s’en est chargé. Le Portugais, bien servi par Kevin De Bruyne, profite d’une erreur de marquage pour marquer d’un tir puissant au premier poteau. Bis repetita à la 37e. Cette fois, l’ancien Monégasque hérite d’un ballon contré pour ajuster une tête placée et réfléchie. À l’image du joueur qu’il est, comme ne cesse de le répéter Pep Guadriola. Ce n’est pas pour rien que le Paris Saint-Germain en a fait sa priorité pour cet été. « Ma performance n’était pas celle que je voulais lors du match aller, confie à RMC le stratège portugais. Je ne me sentais pas bien après ce premier match. Ce soir je devais faire mieux. Je suis petit mais je suis très bon de la tête ! »

Quatrième finale pour Guardiola

Le Real Madrid avait habitué à des réactions tranchantes, Toni Kroos a failli perpétuer la tradition d’une frappe pure et puissante, mais il trouve la barre transversale d’Ederson (35e). Cette fois le Real ne fait de miracle. Benzema, peu en vue lors de cette double confrontation, n’a pas joué les fauteurs de troubles. Rodrygo non plus. Militao contre son camp (76e) et Julian Alvarez (90 + 1) anéantissent les derniers espoirs des Merengues qui perdent leur première confrontation aller-retour en Ligue des Champions depuis la demi-finale contre Chelsea en 2021. « Ils nous ont mis la pression, on ne pouvait pas sortir le ballon, se lamente Thibaut Courtois au micro de RMC. On n’a pas réussi à créer des espaces. On est mal entrés dans le match. Le début de deuxième mi-temps était un peu mieux mais cette année ça n’a pas tourné dans notre sens. On voulait changer le cours du jeu, mais ça n’est pas passé. »

Guardiola disputera le 10 juin, à Istanbul, sa quatrième finale de C1. La deuxième des Sky Blues. La première d’Herling Haaland qui aura peut-être le ballon d’or dans un coin de la tête. Ce mixte d’expérience, de talent et de jeunesse donne un cocktail explosif qui fonce tout droit vers une victoire finale. D’autant plus que les finales à Istanbul ne réussissent pas vraiment aux clubs de Milan historiquement. Carlo Ancelotti s’en souvient (défaite de l’AC Milan aux tirs aux buts face à Liverpool en 2005).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici