Melun : il se jette du 8e étage après avoir tué sa femme

0
15
Un homme de 45 ans s'est jeté par la fenêtre du 8e étage après avoir tué sa femme, jeudi soir.

Un homme âgé de 45 ans aurait frappé son épouse de plusieurs coups de couteau avant de mettre fin à ses jours en sautant par la fenêtre de leur logement dans le quartier de l’Almont à Melun, jeudi soir. Une enquête pour « homicide volontaire par conjoint » a été ouverte.

C’est un drame ou plutôt un double drame qui a frappé une famille dans le quartier de l’Almont à Melun ce jeudi soir. Selon nos informations, vers 23h30, une femme âgée de 53 ans a été victime de plusieurs coups de couteau assénés par son conjoint dans le logement du couple, au 39, rue Jean-Moulin. Puis ce dernier, âgé de 45 ans, a mis fin à ses jours en sautant par la fenêtre de leur appartement.

« La femme décédée dans son appartement présente plusieurs plaies. L’homme est décédé suite à une défenestration du 8e étage. Les investigations sont en cours dans le cadre d’une procédure diligentée du chef d’homicide volontaire par conjoint », précise le parquet de Melun.

Les riverains sous le choc

On peut s’interroger sur l’existence d’enfants au sein du foyer où père et mère ont disparu si soudainement et violemment. Selon le parquet de Melun, il n’y a « pas d’enfants mineurs au domicile. A priori, il y avait des enfants majeurs ne vivant pas au domicile ».

Dans le quartier, la tragédie a littéralement sonné les riverains. « C’est très choquant. J’étais sur mon balcon au 2e étage à l’arrière quand ça s’est passé. Je ne veux pas en parler », confie une locataire, les yeux embués. Une autre qui sort avec son mari se dit également « très choquée ». « Je n’en ai pas dormi de la nuit. J’ai encore parlé à cette dame ce jeudi matin. Et savoir qu’elle a été tuée… », soupire cette habitante du 5e étage. D’après ses dires, le couple avait des enfants « grands et mariés ». Elle n’en dira pas plus.

Le nombre de féminicides a augmenté de 20 % en France en 2021 par rapport à l’année précédente, avec 122 femmes tuées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, contre 102 en 2020, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici