Mitry-Mory : les voleurs de pots catalytiques d’une trentaine de cars causent 300 000 euros de préjudice 

0
8
Commissariat de police de Villeparisis. Illustration faits divers

Les malfaiteurs ont profité du week-end pour pénétrer chez Iveco Bus à Mitry-Mory afin de dérober les pots catalytiques d’une petite trentaine d’autocars stationnés sur place. Le préjudice serait conséquent. La police mène l’enquête.

Tout le monde n’était pas de repos le week-end dernier. Une équipe de malfaiteurs a profité de la tranquillité de la fin de semaine pour s’introduire chez Iveco Bus, un garage, contrôle technique et concessionnaire spécialisé dans les poids lourds, véhicules industriels et autocars Iveco installé rue René-Cassin, à Mitry-Mory, dans une zone d’activité située à l’intérieur du virage de la Francilienne, entre N 2 et A104.

Sur place, les malfaiteurs ont opéré une véritable razzia sur les pots catalytiques d’une trentaine de cars stationnés dans l’enceinte du site, emportant des pièces détachées dont la valeur marchande, à laquelle il faut ajouter les dégâts commis sur les véhicules ciblés, est évaluée à environ 300 000 euros.

« Il y a eu un gros bruit de casserole et on a vite compris »

« En fait, on s’est rendu compte qu’il y avait un problème lundi matin, lorsqu’on a voulu faire démarrer un bus qui était en attente de livraison. Il y a eu un gros bruit de casserole et on a vite compris », raconte un salarié. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que le site subit une telle mésaventure. « Nous en sommes à trois en l’espace de trois ans, confie-t-il. A chaque fois, ce sont des préjudices très importants. » D’après un autre employé, les voleurs ont opéré sur les deux tiers des véhicules, ceux qui étaient les moins exposés à la vue de tous.

Comment cette équipe a-t-elle pu s’introduire sur place ? Les policiers de la Sûreté urbaine du commissariat d’agglomération de Villeparisis, en charge de l’enquête, ont effectué les constatations d’usage. Selon nos informations, seule une partie du site est placée sous vidéosurveillance et les malfaiteurs seraient entrés en escaladant un grillage.

« Ce sont souvent des équipes bien organisées qui se livrent à ce type de vol, assure un proche du dossier. Nous avons constaté que d’autres entreprises du secteur ont été victimes à plusieurs reprises d’un nombre important de vols de pots catalytiques. » Il faut rappeler que ces derniers contiennent des métaux précieux, notamment le rhodium ainsi que du platine et du palladium.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici