« Mon premier critère est l’envie de travailler » : opération recrutement à la galerie marchande de Perpignan

0
58
Une dizaine d'offres d'emploi sont proposées lors de ce job dating organisé par Pôle emploi le 19 octobre à Perpignan

Des job datings sont régulièrement organisés par Pôle emploi dans des secteurs en tension. On a suivi un recrutement de vendeurs en pleine galerie commerciale Porte d’Espagne à Perpignan.

Vendeur en prêt-à-porter, boulangerie et bijouterie, opérateur multiservice… En prévision des fêtes de fin d’année, les enseignes de la galerie marchande Porte d’Espagne à Perpignan (Pyrénées-Orientales) cherchent à renforcer leurs équipes. « Au total, nous disposons d’une dizaine d’offres d’emploi, les contrats vont de deux à quatre mois mais nous avons aussi quelques CDI » indique la conseillère de Pôle emploi qui organisait un job datings un peu particulier ce jeudi 19 octobre en pleine allée principale du centre commercial.

À peine une heure après le démarrage des entretiens, une trentaine de candidats patientent déjà. Anaïs, 23 ans, cherche un poste de vendeuse, en CDI. « J’ai passé un bac pro Commerce en alternance, j’ai donc déjà une première expérience. Je connais aussi les contraintes du métier », estime-t-elle. Ce qui est moins le cas d’Elsa, 21 ans, avec une licence Design en poche : « J’ai terminé mes études en juillet mais il y a peu d’offres dans mon domaine à Perpignan. J’ai décidé de me reconvertir dans la vente. »

« Se vendre en 5 minutes »

Certains candidats ont été accompagnés par les équipes de Pôle emploi : « Nous avons travaillé en amont leur présentation, leur CV afin de mettre toutes les chances de leur côté. L’objectif est qu’ils arrivent à se vendre en cinq minutes ». Cinq minutes, cela correspond à peu près à la durée moyenne des échanges qui s’enchaînent ce matin-là.

Carole Casé, à la tête du magasin spécialisé dans la réparation de chaussures et de montres Mister Minut, cherche deux opérateurs multiservices en vue de l’ouverture d’une troisième boutique dans une autre galerie commerciale de Perpignan. « Mon premier critère de recrutement est l’envie de travailler, ce qui est rare ! Nous travaillons les jours fériés et le dimanche soit tout ce que les gens n’aiment pas ! À côté de cela, nous essayons d’être attractifs avec un 13e mois, des jours de congé en fonction des besoins de chacun, etc. » Garder ses salariés, un nouvel enjeu auquel les employeurs sont désormais de plus en plus confrontés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici