Paris : adieu les cadenas d’amour sur le pont Neuf

0
41
Garde-corps en verre sur le terre-plein central du Pont Neuf (Ier)

Les élus ont inauguré ce lundi après-midi les garde-corps en verre sur le terre-plein central du plus vieux pont de Paris.

« On est pour l’amour mais sans les cadenas », s’exclame Karen Taïeb (app PS). L’adjointe à la maire de Paris chargée du patrimoine a inauguré, ce lundi après-midi, les garde-corps en verre qui ceinturent le terre-plein central du Pont Neuf où trône la statue d’Henri IV sur son cheval. A ses côtés, Ariel Weil (PS), maire de Paris Centre, lui aussi inspiré : « On peut s’aimer sans s’enchaîner ! » Et David Belliard (EELV), adjoint à la transformation de l’espace public.

Plus vieux pont de Paris comme son nom ne l’indique pas, le pont Neuf a été construit au début du XVIIe siècle sous Henri IV. Les autorités municipales n’en font pas mystère : si ses grilles ont été remplacées par des rambardes en verre sécurisé, c’est pour mettre fin à la manie des touristes d’y accrocher des cadenas, dits « cadenas d’amour ». Le phénomène avait pris une telle ampleur que le 8 juin 2014, une partie du grillage du pont des Arts était tombée dans la Seine, entraînée par le poids de ces encombrants souvenirs.


À lire aussiParis : après le pont des Arts, les cadenas d’amour de Montmartre vont aussi disparaître


Moyennant un budget d’un peu plus d’un million d’euros financé par la Ville, ces travaux ont aussi permis d’« étayer, voire de refaire les pierres de soutènement des murs de l’escalier qui descend au square du Vert-Galant. Les mascarons qui ornent les deux faces du plus vieux pont de Paris ont aussi été repris », détaille le maire de Paris Centre.

Saluant « une petite renaissance du Pont Neuf », David Belliard observe : « Non seulement nous entretenons le patrimoine mais en plus, on l’actualise en l’adaptant aux cyclistes. D’où la création sur le Pont Neuf de deux pistes cyclables, une dans chaque sens. 

Après le pont de l’Archevêché, le pont des Arts et la passerelle Léopold Sédar-Senghor, le pont des Arts est le quatrième édifice à se parer de verre pour échapper aux cadenas d’amour. « L’héroïne de la série Emily in Paris pourra faire des selfies encore plus beaux, avec des vues tout en transparence prises depuis le Pont Neuf », conclut David Belliard. Avant de préciser : « J’ai eu droit à un petit bouquet de cadenas qui sont dans mon bureau et dont je ne sais que faire ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici