Paris : les centaines de jeunes réfugiés qui occupaient la place du Palais Royal évacués de force par la police

0
41

Selon l’association Utopia 56, qui vient en aide aux étrangers en situation irrégulière, 450 « adolescents en détresse occupent pacifiquement » la place du Palais Royal, en face du Conseil d’État. Ils réclament une mise à l’abri « immédiate ».

« Le non-accueil et l’abandon tuent ». Plusieurs centaines de « jeunes venus trouver refuge en France » occupent ce mardi soir la place du Palais Royal, dans le Ier arrondissement de Paris, annonce l’association Utopia 56 sur ses réseaux sociaux. Le journaliste Clément Lanot, présent sur place, a filmé la mise en place des tentes en face du Conseil d’État.

« Depuis 77 jours, plus de 700 jeunes venus trouver refuge en France, survivent à même le sol, sans eau courante ni électricité, dans une école désaffectée du XVIᵉ arrondissement de Paris », explique l’association Utopia 56, qui vient en aide aux étrangers en situation irrégulière en France.

Une bonne partie d’entre eux s’est donc rendue sur la place du Palais Royal mardi soir, pour une action pacifique en face du Conseil d’État. Les associations présentes auprès de ces demandeurs d’asile assurent qu’ils resteront sur place « jusqu’à ce que des solutions d’hébergement dignes leur soient proposées ».

Des tensions avec les forces de l’ordre

Avant cette action, Utopia affirme qu’unetrentaine d’alertes sur les conditions d’accueils de ces jeunes réfugiés ont été transmises aux autorités depuis environ deux mois. « Ni le Gouvernement, ni la préfecture d’Île-de-France, ni la mairie de Paris n’ont répondu aux appels au secours de ces jeunes », martèle l’association.

Des premières tensions ont eu lieu sur la place du Palais Royal aux alentours de 21 heures entre les occupants de la place et les forces de l’ordre. Selon le journaliste Clément Lanot, les policiers sortent de force les réfugiés de leurs tentes. Vers 22h15, l’évacuation se poursuivait, entrainant des tensions avec les forces de l’ordre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici