Paris : une jeune femme battue à mort dans le hall de son immeuble

0
43
Une femme de 29 ans agonisante a été découverte samedi 25 mars dans le hall de son immeuble de la rue de Chine

La victime, âgée de 29 ans, a été retrouvée par son compagnon, inquiet de ne pas la voir rentrer d’une soirée entre amis. Dans l’immeuble, c’est l’incompréhension complète.

Macabre découverte ce samedi matin à Paris (XXe). C’est à deux pas de l’hôpital Tenon, au 7, rue de Chine, que le drame est survenu. Vers 7 heures une jeune femme, âgée de 29 ans, est trouvée agonisante dans le hall de l’immeuble par son conjoint. Le trentenaire prévient aussitôt les secours. Les pompiers, le Samu et la police investissent les lieux. « Son visage était tuméfié et malgré l’intervention des secouristes son décès a été déclaré à 7h20 », précise une source proche de l’affaire.

Rapidement, les techniciens de la police scientifique investissent le hall. « Ils ont installé une tente blanche pour qu’on ne voie pas la scène, témoigne un voisin. C’est un jeune couple qui vivait au cinquième étage. Le compagnon était assis dehors et il était en pleurs. » Les fonctionnaires mènent les constatations sur la scène de crime pour relever les traces et les indices potentiels. Plus tard dans la journée, le corps est conduit à l’institut médico-légal de Paris pour une autopsie qui devra déterminer les causes exactes de la mort.

Elle était au McDonald’s de la place Gambetta à 2h28

Les fonctionnaires de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris interrogent le compagnon de la victime. Cet homme, âgé de 30 ans, précise que sa compagne, avec laquelle il était pacsé depuis trois jours, était sortie la veille au soir avec ses amis et devait rentrer vers une heure du matin. Inquiet, à 6h40, il a décidé de partir à sa recherche avant de la retrouver gisant dans ce grand hall.

Les policiers découvrent dans les affaires de la jeune femme, un ticket de caisse du restaurant McDonald’s de la place Gambetta, horodaté à 2h28. Les images des caméras de surveillance de la ville sont immédiatement exploitées et permettent de constater que la victime, formellement identifiée grâce à ses vêtements, est sortie seule du restaurant.

« Le gardien de l’immeuble a quitté les lieux pour faire sa prière musulmane à 5 heures du matin, explique un habitant, et il n’a pas vu le corps de la jeune femme dans le hall. » Une information confirmée par une source policière : le concierge a bien déclaré aux enquêteurs que lorsqu’il a quitté son appartement du rez-de-chaussée, le hall était vide.

Aucune hypothèse privilégiée

Ce dimanche, c’est la stupéfaction totale dans les logements de ce bâtiment aux teintes grises et rouges. Les rumeurs circulent. Certains assurent que « c’est une chute accidentelle », d’autres que c’est probablement « une mauvaise rencontre ». Ce couple habite l’immeuble depuis environ un an. Les voisins ne font état d’aucune dispute, d’aucune scène de ménage ou même de bruits dérangeants. « Ce sont des gens très discrets, assure l’un d’eux, nous les connaissons peu.

Que s’est-il passé entre 2h30 et 6h30 ? Où se trouvait la victime et qui l’a frappée au visage ? Aucune hypothèse n’est privilégiée à ce stade des investigations. Ce sont autant de questions auxquelles les fonctionnaires de la crim devront répondre dans les prochains jours. Pour l’heure, les policiers n’ont aucun suspect en ligne de mire. Le parquet de Paris confirme qu’il a ouvert une enquête pour « meurtre » et n’entend pas faire plus de commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici