Paris : une touriste allemande échappe à un viol au pied de la tour Eiffel

0
43
Paris, France Jeudi 14 arvil 2022 Ambiance autour de la Tour Eiffel côté Champs de Mars Paris VIIe arrondissement. Police Sécurité Illustration

Un homme suspecté d’avoir commis ces faits dans la nuit de samedi à dimanche a été interpellé quelques minutes après grâce à l’intervention d’un vendeur à la sauvette.

Elle a trouvé la force de crier. Et c’est ce qui l’a sauvée. Une jeune femme de nationalité allemande a échappé de peu à un viol dans la nuit de samedi à dimanche au pied de la tour Eiffel à Paris (VIIe), a-t-on appris ce dimanche de source policière. Un homme suspecté d’avoir commis ces faits a été interpellé quelques minutes seulement après. Il a été placé en garde à vue au commissariat du VIIe arrondissement.

Et s’il a été arrêté, c’est très certainement grâce à l’intervention d’un vendeur à la sauvette. Ce camelot pakistanais hèle vers 1 heure du matin un équipage de la brigade anticriminalité de nuit. Les faits viennent tout juste de se produire. L’homme désigne un individu, apparemment ivre, dans une contre-allée du Champ-de-Mars. En apercevant les uniformes, il tente de prendre la fuite. Mais il ne faut que quelques mètres aux fonctionnaires pour le rattraper et lui passer les menottes.

Il s’assoit sur elle à califourchon dans une contre-allée

Quelques minutes plus tard, l’équipage retrouve la victime, qui erre sur le secteur, dans un état de choc. Cette Allemande d’origine russe raconte ce qui vient de lui arriver. L’agresseur, semble-t-il Moldave, est venu discuter avec elle en russe. Puis il lui a proposé du vin. La victime prend peur et veut s’éloigner. L’homme la jette au sol, s’assoit sur elle à califourchon et essaie de l’embrasser. La jeune femme se débat. L’agresseur insiste et tente de lui déboutonner son pantalon. C’est alors qu’elle parvient à pousser un hurlement, ce qui mettra un terme aux agissements de son agresseur.

Une affaire de viol, déjà sur fond d’alcool, avait eu lieu quasiment au même endroit en février dernier. Deux sœurs de nationalité brésilienne avaient été violentées par deux hommes en fin de nuit vers 5h30. La plus âgée avait réussi à faire fuir son agresseur. Pas la cadette qui, elle, avait été violée. Au mois de septembre 2022, une touriste canadienne avait été séquestrée et violée par un jeune homme de 19 ans rencontré sur ces mêmes pelouses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici