Soupçons d’abus à la Maîtrise de Radio France : appel à témoins pour retrouver des victimes de Denis Dupays

0
14
PARIS ( 01.02.2018 ) Parfois appelée la maison de radio France la maison de la radio est depuis 1975, le siège de la société Radio France PHOTO LE PARISIEN OLIVIER BOITET

Après la parution de notre enquête sur des viols commis au sein de la Chorale des Moineaux, dans le Val-de-Marne, impliquant Denis Dupays, chef de chœur passé par la Maîtrise de Radio France, l’institution parisienne lance ce mercredi un appel pour recueillir des témoignages. Elle s’est associée avec la commission indépendante spécialisée dans les abus sexuels commis sur des mineurs.

Les langues se délient. Et le harcèlement moral, les brimades, les violences psychologiques commises par le chef de chœur Denis Dupays au sein de la Maîtrise de Radio France entre 1989 et 1998 sont désormais étayés par de nombreux témoignages remontés auprès de la direction de l’institution parisienne.

Mais depuis l’enquête qui a levé le voile en mars dernier sur les abus sexuels commis au sein de chorales et notamment celle des Moineaux de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) où a officié Denis Dupays après être passé par Radio France, la célèbre maîtrise parisienne tente de faire toute la lumière sur les viols qui auraient pu se produire en son sein durant ces neuf ans. Elle lance un appel à témoignages ce mercredi.

PODCAST. Chorale des Moineaux : 50 ans d’abus sexuels

« Ces victimes n’ont pas forcément envie de se confier à nous directement, indique-t-on à Radio France. C’est pourquoi nous nous sommes associés à la commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise), en tant que tiers de confiance. Ceux qui le souhaitent peuvent parler de ce qu’ils ont vécu, même totalement anonymement, c’est garanti. »

Le magazine Envoyé spécial, en partenariat avec Le Parisien, a révélé des abus sexuels commis sur des jeunes chanteurs par des chefs de choeurs dont Denis Dupays, qui a dirigé la maîtrise de Radio France dans les années 1990.
Le magazine Envoyé spécial, en partenariat avec Le Parisien, a révélé des abus sexuels commis sur des jeunes chanteurs par des chefs de choeurs dont Denis Dupays, qui a dirigé la maîtrise de Radio France dans les années 1990. Capture du documentaire Les Choeurs brisés d’Envoyé Special France 2

Cet appel à témoins est relayé sur le site Internet de Radio France, mais aussi envoyé sur les réseaux sociaux et au collectif d’anciens choristes de l’époque de Denis Dupays qui s’est formé voici quelques semaines. « Nous espérons toucher ceux qui sont isolés et qui ne sont pas venus jusqu’à nous pour le moment », reprend-on à la direction de Radio France.

« Le silence et l’oubli sont une deuxième violence faite aux victimes »

Le communiqué propose donc une prise de contact. « Si vous avez été victime ou témoin de violences sexuelles lors de votre scolarité à la Maîtrise, vous pouvez appeler la ligne téléphonique mise en place par la Ciivise, au 0805 802 804 du lundi au vendredi, de 10 heures à 19 heures. Ce numéro est gratuit. Vous y trouverez écoute, aide psychologique et accompagnement juridique. »

Mais Radio France espère aussi que ces témoignages « permettront de documenter les faits et ainsi de faire toute la lumière sur ces années. » Cela donnera éventuellement lieu à des recommandations auprès de Radio France (prévention, actions en justice). « Le silence et l’oubli sont une deuxième violence faite aux victimes », clôt cet appel à témoins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici