Tentative d’homicide à Creil : la victime « entre la vie et la mort »

0
18

Les faits se sont produits ce mardi dans la matinée dans le quartier Rouher. Une enquête pour tentative d’homicide a été ouverte par le parquet de Senlis.

« Il paraît qu’il y a eu un coup de feu, tu es au courant », demande une riveraine à son mari. Les bras chargés de course, l’homme répond par la négative avant de rentrer chez lui. Quelques mètres plus loin, deux mères de famille écarquillent les yeux quand on leur pose la question : elles n’ont rien vu, elles n’étaient pas là. « Mais ça fait peur », déclare l’une, avant de repartir, son enfant endormi dans la poussette.

Car ce mardi 9 mai, dans la matinée, une détonation se fait entendre dans la rue Henri-Dunant, située dans le quartier Rouher à Creil. Il s’agit bel et bien d’un coup de feu : un jeune homme d’une vingtaine d’années s’est fait tirer dessus. Hospitalisé à l’hôpital d’Amiens, son pronostic vital est engagé, déclare le parquet de Senlis. Selon un proche, il serait « dans le coma, entre la vie et la mort ».

« Il est super gentil, vraiment tranquille »

Une enquête, confiée à la police judiciaire de Creil, a été ouverte pour tentative d’homicide. « On ne s’attendait pas à ce qu’il lui arrive ça. C’est un mec en or, il est super gentil », reprend un des amis de la victime. Et de confier son désarroi : « Ils sont venus, ils ont tiré, mais pourquoi ? » Impossible pour le moment de répondre à cette question. « Des investigations sont en cours, toutes les hypothèses sont étudiées », explique Loïc Abrial, procureur de Senlis.

S’agit-il d’un règlement de compte qui aurait mal tourné ? C’est en tout cas ce qu’avance la municipalité, qui évoque des conflits entre bandes rivales, sur fond de « trafic de drogue ». Une version contestée par un proche de la victime : « Cela n’a rien à voir avec ça, c’est un mec vraiment tranquille. » En attendant les résultats de l’enquête, ce nouveau drame n’est pas sans faire écho au meurtre de Karim El Bouayadi, ce jeune commerçant d’une trentaine d’années, tué de deux balles dans la tête, en 2019, dans cette même rue Henri-Dunant, alors qu’il tentait de s’interposer lors d’une altercation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici