Tentative de meurtre à Villepinte : le tireur se retrouve à l’hôpital

0
48
police judiciaire PJ illustration policier de nuit intervention

Un tueur présumé a été blessé par balle dans des circonstances encore floues lors d’une course-poursuite survenue à Villepinte. La PJ est chargée de l’enquête

Un homme, âgé de 23 ans, a été blessé par balles, vendredi soir à Villepinte (Seine-Saint-Denis) dans des circonstances assez confuses. Vers 18 heures, les forces de l’ordre sont appelées, au numéro 33 de l’avenue de Jussieu, par des riverains qui ont entendu de nombreux coups de feu. Un homme serait gravement blessé, un gros Volkswagen T-Roc est couché sur le flanc droit dans la rue.

Il prend la fuite dans une Clio blanche

Selon les premiers éléments recueillis par les forces de l’ordre, cette fusillade est survenue un peu plus tôt. Dans les rues de la ville, un inconnu roule à bord d’une Volkswagen T-Roc. Il est poursuivi par un homme à scooter. Le pilote du deux-roues ouvre le feu sur la voiture avec un pistolet-mitrailleur Sten de la Seconde Guerre mondiale. Mais le chauffeur pris pour cible parvient à percuter son ou ses agresseurs. Le motard chute, tandis que, suite à cette embardée, le 4 x 4 se couche sur le côté droit. La victime de ce qui ressemble bien à une tentative de meurtre s’extrait alors de l’habitacle et monte dans une Renault Clio blanche, conduite par un comparse, avant de prendre la fuite.

Quand les secours arrivent sur les lieux, ils découvrent le scootériste gravement blessé à l’arrière du crâne. Il est conduit à l’hôpital, sous escorte d’un équipage de la compagnie motocycliste. Son pronostic vital est engagé. Il a été constaté la présence d’une balle s’étant logée à proximité de la région du cœur et une seconde dans les fesses. Mais vers 23 heures, après avoir été opéré, la vie de ce jeune homme n’était, semble-t-il, plus en danger.

La voiture criblée de balles

Sur place les techniciens de la police scientifique ont découvert plusieurs douilles de calibre 9 mm et un pistolet-mitrailleur. La carrosserie et le pare-brise cassé de la Volkswagen ont été criblés de balles. Selon nos informations, le blessé serait connu des services de police pour des affaires liées aux stupéfiants. S’est-il tiré dessus lui-même lors du choc avec la voiture ou a-t-il été victime d’une riposte ? Pour l’heure, il est encore trop tôt pour répondre à cette question. Ce garçon sera auditionné quand son état de santé le permettra.

Les recherches, menées durant la nuit, dans les différents hôpitaux d’Île-de-France, pour trouver d’autres blessés se sont révélées vaines. Le service de police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargé de mener la suite des investigations pour tenter de retrouver le conducteur du T Roc et d’éventuels complices du tireur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici