Val-d’Oise : des écoliers victimes d’une probable intoxication alimentaire

0
42
PARIS ( 08.11.2018 ) Illustration d'un véhicule des sapeurs-pompiers de Paris. PHOTO LE PARISIEN OLIVIER BOITET

Une dizaine d’écoliers ont été victimes d’une possible intoxication alimentaire mardi midi, à Bray-et-Lû (Val-d’Oise), dans le Vexin. Ils n’ont été que légèrement touchés.

Le repas du midi est mal passé pour une partie des écoliers de Bray-et-Lû (Val-d’Oise), ce mardi. Ils ont dû être pris en charge par les secours après avoir manifesté les symptômes caractéristiques d’une intoxication alimentaire. L’alerte a été rapidement donnée avec les premiers malaises sont survenus en quittant la cantine, peu avant 14 heures. Au total, une dizaine d’écoliers d’une classe de CE2-CM1 ont présenté des douleurs, des envies de vomir. Deux d’entre eux ayant effectivement vomi après le repas, a indiqué le Sdis 95 en soirée.

Les sapeurs-pompiers qui sont intervenus sur le site ont pris en charge 26 écoliers pour établir un bilan. Onze d’entre eux ont présenté les symptômes et ont été suivis en urgence relative. Ils ont pu être ensuite rapidement remis à leurs parents afin que ces derniers poursuivent une surveillance, sans qu’il soit nécessaire de les hospitaliser.

Des nuggets incriminés ?

La mairie de Bray-et-Lû a été également aussitôt mobilisée et a pris en charge la suite de l‘intervention, notamment pour déterminer l’origine de cette intoxication alimentaire, si celle-ci est avérée. « Je suis soulagée. Ce sont encore des bouts de chou. J’étais au départ très inquiète » reconnaît la maire de la commune, Corine Beaufils, jointe ce mardi soir. Elle est rassurée par les conséquences limitées sur les écoliers. « Seulement onze élèves ont présenté des problèmes ce midi. Ils étaient apparemment sur la même table et ils auraient expliqué que les nuggets n’avaient pas un bon goût. Nous avons contacté le fournisseur des repas. Nous allons attendre de voir ce qu’il va nous dire demain matin. » Elle ajoute que conformément à la procédure en pareil cas, des échantillons ont été conservés. Ce qui permettra de confirmer ou non l’hypothèse des malaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici