Vente de la bibliothèque de Senghor : un “enjeu symbolique fort” pour le Sénégal et la France

0
116

L’État sénégalais a entamé des négociations avec les héritiers de Léopold Sédar Senghor, défunt premier président du pays, pour acquérir les quelque 340 ouvrages de la bibliothèque de sa maison de Verson, en Normandie. Cette vente, initialement prévue aux enchères, est un sujet sensible qui sera scruté avec beaucoup d’attention à Dakar, souligne l’historien Amzat Boukari-Yabara. Entretien.

Des ouvrages de Jacques Prévert, Aimé Césaire ou bien encore François Mitterrand, dont des exemplaires rares comportant le plus souvent des dédicaces… Une bibliothèque de 343 volumes ayant appartenu à Léopold Sédar Senghor, poète, écrivain et premier président du Sénégal, devaient être mis aux enchères mardi 16 avril dans la ville de Caen. La vente a finalement été suspendue à la demande de l’État sénégalais qui s’est porté acquéreur des livres.

“Sur instructions” du nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye, des discussions avec le commissaire-priseur et les héritiers ont été engagé afin de conclure un “accord très rapidement” pour “rapatrier les œuvres au Sénégal”, a expliqué l’ambassadeur du Sénégal en France, El Hadji Magatte Seye.

France 24 : Vous avez pris position en faveur de l’envoi au Sénégal de ces œuvres ayant appartenu à Senghor, pour quelles raisons ?


Lire la suite sur FRANCE 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici